*Mobiliser 1 milliards cinq cents millions de francs CFA en une soirée, pour lutter contre la pauvreté en milieu chrétien est le défi des pasteurs et prophètes de le côte d’ivoire.* 

5

*Mobiliser 1 milliards cinq cents millions de francs CFA en une soirée, pour lutter contre la pauvreté en milieu chrétien est le défi des pasteurs et prophètes de le côte d’ivoire.* 

Le samedi 18 juin 2022 au jardin du rails au plateau, de 19 a 22h30 a eu lieu un dîner GALA. Pendant lequel les pasteurs, prophètes ce sont réunis pour revoir ensemble leurs situations de précarité, ils ont décidé de se serrer les coudes en a travers une levée de fonds pour lancer plusieurs projets.

 

L’appelle a la mobilisation de tous les chrétiens afin de soutenir l’action de la solidarité initié par DJOKOuRY Prince Henry a été fait par le président du (CPPEA ) Éric DIDIA. Djokoury Prince Henry, jeune ivoirien vivant en Europe, plusieurs pasteurs, prophètes et fidèles des églises évangéliques se sont retrouvés. L’objectif était de renforcer les liens de solidarité et d’unité à travers une levée de fonds à même de les sortir de l’impasse qu’ils traversent. Au cours de cette cérémonie qui a réuni près d’une centaine de figures bien connues du milieu religieux, le président du collectif des pasteurs et prophètes des églises évangéliques d’Abidjan (CPPEA), Éric DiDIA, n’a pas chaussé de gants pour dépeindre la situation de précarité que vivent des serviteurs de Dieu.  » La pauvreté fait que l’église a perdu son image. Certains pasteurs ne peuvent même plus exercer leur mission quand d’autres ne parviennent plus à scolariser leurs enfants. On ne fait plus la différence entre celui qui sert Dieu et ceux qui s’adonnent au banditisme et aux faux miracles.

 

L’église est désormais un lieu de business à ciel ouvert. Nous voulons sauver l’image de l’église. Les chrétiens doivent être vrais en posant des actions concrètes qui sortent le chrétien de son indigence. On ne doit plus nous confondre aux mendiants. C’est dégradant », révèle t il, précisant qu’une levée de fonds est l’issue idoine pour sortir les fidèles de l’ornière. « Si chaque fidèles donne 1000 f, nous pourrons collecter 1 milliard F par mois avec un million de fidèles. Ainsi, nous pourrons financer plusieurs projets structurants allant de l’agriculture à l’industrialisation de la Côte d’Ivoire et même à créer une banque chrétienne de développement. C’est possible », soutient l’évangéliste Éric Didia tout en égrenant une quinzaine de projets notamment la transformation des produits agricoles, la production de jeu vidéo sur la base de l’éducation, une université sur les valeurs chrétiennes, une usine de recyclage de véhicules, une banque chrétienne de développement…. Pour cela, il appelle tous les chrétiens ivoiriens et de la diaspora à l’union et à la solidarité.  » Nous sommes en train de nous battre pour nous élever et prendre ainsi notre destin en main », exhorte l’évangéliste Éric Didia. L’initiateur de ce projet, Djokoury Prince Henry a instruit le public sur l’impact de la solidarité.  » Il n’y a que par les actions de solidarité et par les aides que nous pourrons exercer. Si nous avons de la volonté nous pouvons réussir. Il faut oser », exhorte ce jeune ingénieur qui entend œuvrer pour le bien être de l’Ivoirien en général.

 

Dans ce contexte, le professeur en théologie Kouba Zohoury Théodore a fait une brillante présentation sur la notion de solidarité considérée comme une force de développement multisectoriel. Au cours de cette soirée, environ 680 mille f dont 500 mille F en termes de promesses ont été mobilisés.

 

Marie flore BOHOUA

Suivez-nous
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Remarque après le formulaire de commentaire

Résoudre : *
23 ⁄ 1 =


العربيةEnglishFrançaisDeutschPortuguêsРусскийEspañolKiswahili