Leadership féminin : 200 jeunes filles bénéficient du projet Pefa

6

Une signature de convention a eu lieu ce 12 juillet 2022, au Plateau, entre l’Agence emploi-jeunes et l’entreprise Share dans le cadre du Programme d’excellence pour la femme en Afrique (Pefa).

Selon l‘administrateur de l‘Agence emploi-jeunes, Jean-Louis Kouadio, l‘objectif de ce partenariat est de former, à terme,  » 200 jeunes femmes en Côte D’Ivoire grâce à une formation centrée sur l’acquisition de compétences professionnelle et le développement du leadership, avec une pédagogie basée sur l’apprentissage par l’action et l‘apprentissage personnalisé”.

Pour cette première cohorte, 40 jeunes filles issues de différentes écoles de référence de formation supérieure ont été sélectionnées.

Sébastien Frendo, directeur exécutif de Share, a remercié le Premier ministre Patrick Achi pour avoir porté ce projet qui vise à faire émerger des dirigeantes en Côte d’Ivoire. Il a indiqué que le Pefa a pour ambition de former des jeunes femmes qui ont un fort potentiel. « On commence avec un Cowork de 40 femmes qui ont été sélectionnées sur un pool de 2 000 candidates dans tout le pays. Elles ont un talent exceptionnel que nous allons aider à révéler grâce à ce programme qui dure environ un an et demi, réparti sur 40 semaines de travail intensif, outre leur licence et leur master. Il a pour objectif de les équiper de compétence professionnelle de haut niveau pour en faire de futures dirigeantes dans le secteur privé et public. Quand la femme réussit, c’est tout un pays qui réussit », a-t-il ajouté.

Selon lui, 10% d’entre elles verront leurs projets se réaliser. Ces jeunes dames vont pouvoir améliorer leur anglais et travailler avec des compétences du monde entier. A sa suite, Jean-Louis Kouadio, administrateur de l’Agence emploi-jeunes, a dit attendre d’elles des résultats qui vont permettre d’améliorer l’employabilité des jeunes femmes et la qualité des ressources humaines proposées aux entreprises. « Nous pensons qu’avec le Pefa, nous pouvons trouver des femmes pour l’insertion professionnelle des jeunes filles, afin de tirer les entreprises vers le haut », soutient-il.

Pour Ibrahima Dosso, directeur de cabinet, représentant Mamadou Touré, ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, «le Pefa que nous lançons est un programme sérieux. Sur 2 000 femmes, seulement 2% ont pu sortir du lot. C’est une chance et une forme de récompense à la méritocratie». Et d’affirmer que les femmes peuvent assurer l’avenir du pays.

A.N/Abidjan.net

Suivez-nous
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Remarque après le formulaire de commentaire

Résoudre : *
28 − 24 =


العربيةEnglishFrançaisDeutschPortuguêsРусскийEspañolKiswahili