Site icon MEDIA DIVERSITY

CÔTE D’IVOIRE: atelier organisé par le Secrétariat Exécutif du Conseil National pour la Nutrition, l’Alimentation et le Développement de la Petite Enfance (SE-CONNAPE) autour du thème ’’la résilience nutritionnelle’’

L’hôtel Président de Yamoussoukro a abrité le 31 Août 2022, un atelier organisé par le Secrétariat Exécutif du Conseil National pour la Nutrition, l’Alimentation et le Développement de la Petite Enfance (SE-CONNAPE) autour du thème ’’la résilience nutritionnelle’’.L’objectif de cette rencontre est de procéder au Renforcement de la Coordination Stratégique, Technique et Opérationnelle des acteurs, principalement de 33 préfets.

Au menu, plusieurs exposés ont été présentés dans le cadre de coordination multisectorielle des actions de Nutrition, d’Alimentation et de développement de la Petite Enfance sur les notions de Résilience Nutritionnelle ainsi que le bilan des activités réalisées dans les Comités Régionaux de Nutrition, l’Alimentation et de développement de la Petite Enfance (CORNAPE).

« La lutte contre la malnutrition est un vœu cher au Président de la République pour qui la bonne nutrition des enfants est synonyme de développement. Alassane Ouattara est considéré par ses pairs comme le pionnier de la lutte contre la malnutrition » a précisé le secrétaire exécutif  de  CONNAPE dès l’ouverture des travaux.

Il a aussi justifié le choix des préfets comme des acteurs principaux par le fait que la malnutrition, en Côte  d’Ivoire, sévit plus en milieu rural.

À la suite, le spécialiste nutrition de l’UNICEF, le Dr Kassi Mariusa confie que la lutte contre la malnutrition est l’une des points clés des objectifs de développement durable des Nations unies. Il a signifié que la Côte d’Ivoire a enregistré des progrès depuis 2019 même si beaucoup reste encore à faire. « On note même des cas d’obésité en Côte d’Ivoire et une étude montre que la moyenne d’âge des cas d’AVC tend vers 22 ans. Cela est dû à nos habitudes alimentaires, aux offres de nos supermarchés et surtout à la confusion entre alimentation et nutrition », a-t-il ajouté. Pour sa part,le représentant de l’UNICEF a décliné la vision de son organisation avec comme objectif de prévenir de sous nutrition, de la carence en micronutriments et de la surnutrition. Il a surtout insisté sur la pratique, par les nourrices, de l’allaitement exclusive.

Au nom du premier ministre représenté, le secrétaire exécutif a procédé à la remise de matériel informatique aux CORNAPE.

Au terme de ces deux jours de concertation, les Présidents et les Secrétaires Techniques ont été mieux outillés sur la Multisectorialité et la Résilience Nutritionnelle. « Il est surtout attendu des préfets, l’élaboration de l’état des lieux nutritionnels de leurs différentes régions et surtout la mise en œuvre et la pérennisation du programme » a souhaité le CONNAPE.Le prochain atelier est prévu du 30 novembre au 02 décembre 2022.

BAMBA AMADOU avec Hamidou TRAORE 

Suivez-nous
Quitter la version mobile